GARABANDAL - PHOTOS - 1

   
Vue du chemin qui relie Saint-Sébastien de Garabandal au village voisin de Cossio et, de là, au reste du monde... Garabandal n'a pas d'autre sortie ni d'autre chemin d'accès que celui-là. Le chemin suit la vallée du petit rio Vendul; à Cossio, il se jette dans le Nansa, rivière plus importante. A Cossio également, le petit chemin donne sur une grande route qui descend, à gauche, vers les routes de la côte, et, à droite, en montant, va rejoindre les hautes terres de la meseta entre la Castille et la province de Leon. Garabandal est. ici, en direction des massifs montagneux au centre d'un cirque magnifique. Fermant l'horizon, au-delà du village que l'on n'aperçoit pas, on peut voir les hauts sommets de la Pena Sagra, abrupte ligne de partage entre les terres de Garabandal et celles qui, de l'autre côté, constituent la région de Liébana.

 
Vues du village au centre du cirque montagneux


<>    On aperçoit les maisons groupées assises sur le petit plateau situé entre deux vallées qui convergent vers le bas en direction du chemin:
<>
<>
<>  L'église paroissiale de Saint-Sébastien, humble et austère au temps des apparitions, le petit pont, qui a ses histoires, a disparu depuis.

<>
<>
<>
<>
<>
<>Les Pins entrevus à travers le clocher de l'église. « L'Appel des Pins »!

<> 
<>
<>
<>Le chœur de l'église au temps des apparitions, témoins des extases des premiers mois jusqu'au 23 août 1961; par ici, statue de saint Raymond Nonnat, à gauche le Sacre-Cœur, à droite la Vierge Marie au Cœur immaculé et douloureux. La chaire a disparu depuis.


Dans l'église, statue de saint Michel (près de la porte d'entrée).


L'inoubliable pommier de la tentation au pied duquel a commencé notre histoire... Tel qu'il était alors: plus tard il sera mutilé, pour permettre d'élever une construction a proximité immédiate. La dernière branche fut cassée par une tempête l'hi-ver 1974.


Le chemin raide, tortueux, que l'on appelle « la calleia ». Il va du village jusqu'aux Pins, dont on aperçoit les cimes. Ici, à la « calleja », eurent lieu les premières apparitions, et de nombreuses par la suite; c'est ici que l'on dressa le Cuadro pour protéger les petites: un tronc d'arbre vers le haut, un autre vers le bas aux deux rétrécissements.



Les Pins ont été un lieu préférentiel pour les « mystères de Garabandal » surtout depuis que les portes de l'église furent fermées aux voyantes, et que le Cuadro fut trop petit pour contenir les foules. C'est ici, sous ces branches, que le Père Luis-Maria Andreu eut cette vision qui le fit s'écrier, tout à fait transporté: « Miracle! Miracle! Miracle! ». C'est ici, que deux mois plus tard se déroulerait « l'heure du Sinaï » de l'inoubliable 18 octobre. Ici...
<>
<>
<>Les quatre petites filles des « apparitions » telles qu'elles sont en ces semaines de juin... lorsque débute notre histoire. Elles s'habituent déjà à poser devant les appareils photographiques car nombreux sont les visiteurs qui veulent emporter d'elles le meilleur souvenir. Rien d'anormal ou d'extraordinaire en elles... tellement semblables aux autres petites filles de tous les villages d'Espagne.En haut, de gauche à droite: Mari-Loli, Jacinta, Mari-Cruz, Conchita, en 1961.

   
Le premier mort de Garabandal, le Père Luis-Maria Andreu, jésuite, au temps de sa première messe.


Maison d'Aniceta Gonzalez. C'est par cette porte devant laquelle on bavarde que Conchita entrera le soir le 18 juin 1961 écrasée par l'émotion. La petite fenêtre donne sur la cuisine. La chambre de Conchita est à gauche (fenêtre ouverte au-dessus du mur) (ci-dessus).


Conchita avant le 2 7 juillet 1961, jour où on l'a emmenée à Santander pour « lui changer les idées ».


Maison de Ceferino et Julia au temps des apparitions (ci-dessus); l'intérieur est resté intact jusqu'à nos jours. Julia et ses derniers (Ceferino est décédé le 4 juin 1974) habitent une autre maison de la même place, à colonnes.


Mari-Loli au temps des apparitions.


Jacinta au temps des apparitions.


Maison de Escolastico et Pilar, restée intacte, à l'entrée du village.


Mari-Cruz au temps des apparitions.

plus ------> PHOTOS - 2