Tu Ne Seras Pas Heureuse En Ce Monde.

    Depuis le 20 janvier 1963, fête liturgique de Saint Sébastien, le patron de la paroisse, les visites de la Vierge aux enfants sont devenues plus rares.

    Parfois même elles n'ont fait que l'entendre sans la voir, ce qui prouve qu'aux apparitions proprement dites ont succédé ce que la théologie mystique appelle les « locutions intérieures ».

    Mais ces colloques mystérieux restent généralement secrets entre elles et leur confesseur.

    Une apparition publique fort importante fut celle du 8 décembre 1963.

    Au matin de la fête de l'Immaculée Conception, à cinq heures et demie, dans l'obscurité et le froid, Conchita dont c'était la fête patronymique, mue irrésistiblement par un mystérieux appel intérieur, se retrouve en extase à la porte close de l'Eglise. Seule, sa mère avait pu l'y suivre.

    Le ravissement dura dix minutes environ.

    Revenue à elle, on l'interrogea.

    « La Vierge m'a félicitée à l'occasion de ma fête. Gênée qu'elle ait commencé la première, je ne pus la féliciter que dans mon cœur.

    — Elle a ajouté: « bien que tu ne sois pas heureuse sur la terre, tu le seras dans le ciel ».

    Puis, elle m'a révélé les événements à venir.

    — Quels sont-ils?

    — Je ne peux le révéler.

    — Ne peux-tu révéler ce secret au confessionnal, demanda plus tard un prêtre?

    — La Vierge ne me l'a pas dit, mais je le lui demanderai en une autre occasion ».