EXTRAIT DE LA NOTE
DE MONSEIGNEUR BEITIA, SUR GARABANDAL
«Nous faisons remarquer que nous n'avons trouvé aucun motif de censure ecclésiastique portant à condamnation, ni dans la doctrine, ni dans les recommandations spirituelles que l'on a divulguées à l'occasion des Faits de Garabandal, en tant qu'adressées à des fidèles chrétiens; d'autant plus qu'elles contiennent une exhortation à la prière et au sacrifice, à la dévotion eucharistique, au culte de Notre-Dame sous des formes traditionnellement louables, et à la sainte crainte de Dieu offensé par nos péchés. Elles rappellent simplement la doctrine ordinaire de l'église en cette matière. Nous admettons la bonne foi et la ferveur religieuse des personnes qui accourent à San Sébastian de Garabandal, et qui méritent le plus profond respect...»


De Santander, le 8 juillet 1965.
Eugenio, Evêque de Santander.