Dernières Précisions de Conchita

Le 10 décembre 1965, l'adolescente écrivait:

    « Avant la dernière Apparition aux Pins, (le 13-11-1965), la Sainte Vierge avait dit:

    Jésus ne vous envoie pas le Châtiment pour vous décourager, mais bien pour vous aider, et pour vous reprendre de ne pas faire cas de Lui. L'Avertissement, il vous l'envoie pour vous purifier et ainsi vous préparer au Miracle. Dans ce Miracle, Il vous prouve clairement l'amour qu'il vous porte et par conséquent le désir qu'il a que vous accomplissiez le Message. L'Avertissement se verra, aura lieu partout et en chacun. C'est comme une punition, comme un châtiment. Nous verrons comment nous avons agi en commettant le péché. Je pense, (moi, Conchita) que pour nous qui gardons l'espérance, nous en tirerons grand profit pour notre sanctification ».

Le 10 janvier 1966, un confident de Conchita faisait ce commentaire digne de foi:

    « Hier j'ai parlé avec Conchita. Elle connaissait parfaitement la date exacte du Miracle qui doit se produire à Garabandal. Actuellement, elle n'est autorisée à la communiquer qu'au Saint-Père. Elle le fera dans peu de jours, à l'occasion d'une visite personnelle. La date qu'elle ignore, est celle de l'Avertissement; mais elle en connaît la nature, elle sait en quoi il consistcra.

    Remarquons bien ceci: deux événements différents sont annoncés par Conchita, l'Avertissement et le Miracle. L'Avertissement, Conchita n'en connaît pas la date.

    Le but de l'Avertissement est d'ouvrir les yeux à tous ceux qui suivent « le mouvement de Garabandal ». En effet, l'accomplissement de cette « prophétie » aura comme conséquence la présence d'un plus grand nombre de gens, à Garabandal, le jour du Miracle. Au sujet de la date de cet Avertissement, on sait donc seulement qu'il aura lieu avant le Miracle.

    Conchita ignore donc le jour exact de l'Avertissement, mais elle connaît parfaitement celui du Miracle.

    Le Miracle sera très, très spectaculaire. Il en restera un signe permanent aux Pins. Ce signe ressemblera à une colonne formée par une substance inconnue qui sera visible à l'œil nu et pourra être photographiée et cinématographiée. Mais il ne sera pas palpable, il ne sera pas sensible au toucher.

    Conchita en donne cette définition: ce sera quelque chose qui ressemblera à une « colonne de fumée ».

    Au début de mars 1966, Conchita nous faisait envoyer par un intermédiaire sûr un message spécial:

    « Conchita m'a demandé de vous écrire de continuer plus que jamais, et pour des motifs plus urgents que dans le passé, la propagation, la diffusion du Message.

 Elle m'a demandé aussi de vous écrire d'être sûr de la venue de l'Avertisement et du Miracle qui le suivra.
    Elle m'a dit: « l'Avertissement c'est comme une chose très effrayante qui se passera dans le ciel ». La Vierge m'a annoncé l'événement par un mot qui commence par un « A ».

    N'oubliez pas ce message que Conchita m'a chargé de vous transmettre. Que les garabandalistes continuent à propager et à diffuser les Messages. La Vierge, m'a-t-elle assuré, les en récompensera ».

    Quelques mois auparavant Conchita avait bien insisté: « Diffusez le Message. Si on l'accueille, réjouissez-vous. Si on ne l'accueille pas, ne discutez pas, passez à d'autres, allez ailleurs ».