L'Intimité des Voyantes en Extase

    On a vu plus haut ce que Conchita, elle-même, dit des apparitions comparées à la doctrine et aux commandements de Notre Mère la Sainte-Eglise, au Message, à l'accomplissement de ce Message. Nous pensons, à ce sujet, très exactement ce qu'elle en pense et ce qu'elle en dit. Sa conclusion au sujet des faits de Garabandal, à quelques nuances, à quelques précisions près, est la nôtre.

    Mais nous croyons que le lecteur a le droit et le désir d'entrer dans l'intimité des âmes des voyantes pendant l'une ou l'autre de leurs extases d'autrefois. Nous pensons que, mises à part la personnalité et la mission de chacune d'elles, les choses ont dû se passer pour chacune aussi comme le magnétophone nous montre ce qui est arrivé à Conchita le 8 décembre 1962.

    Nous transcrivons donc fidèlement, ici, les paroles de la bande magnétique dont des copies parfois inexactes circulent dans l'univers entier. Cette bande ne donne évidemment que les questions, les réponses, les paroles de Conchita. Les nombreux points de suspension remplacent ce qui a échappé au magnétophone: les paroles, les silences, les signes d'assentiment ou non, les sourires ou les remarques de la Sainte Vierge. Cela doit suffire pour découvrir à quiconque « l'intimité des voyantes de Garabandal pendant leurs extases ».

Conversation de Conchita avec la Très Sainte Vierge pendant l'Extase du 8 décembre 1962



    Marie notre Mère, oui, ils le savent tous ceux qui sont là que c'est aujourd'hui ta fête... mais vous avez dû la fêter là-haut!
    Ah!... oui, ils t'entendent tous, oui, ils t'entendent, oui, ils le prennent, (sur magnétophone), oui...
    Ecoute, quand tu viendras ici, tu viendras comme cela? dis?
    Et maintenant, comme tu es la Mère de tous, tu feras un présent à tous n'est-ce pas?...
    On doit t'en faire un à toi...
    Ecoute, fais qu'il en soit ainsi...

    Du Miracle, je ne t'en parle plus puisque je sais tout... eh!... j'ai une de ces envies qu'en arrive le jour pour le dire... on veut savoir le jour...
    Ecoute... (phrase incompréhensible)...

    Ah! écoute: sais-tu qui est venu aujourd'hui? Le « petit gros » [Il s'agit de M. Placido Ruiloba, de Santander, « l'homme au magnétophone »..]... celui-là ne m'a pas chargée de souhaits pour toi, non...
    Ah! Mère, comme tu es immaculée!...
    Ecoute, on m'a apporté un tout-petit, un tout-petit qui ne ressemble pas à celui que tu apportes, toi, aujourd'hui...
    Mais, mais, combien y a-t-il déjà de temps qu'il n'était pas venu le Bébé... ton Bébé?... Et il n'a pas grossi du tout, du tout, il est exactement comme avant...
    Où a-t-il été?... Où a-t-il été?... Quand il ne vient pas le Bébé, où est-il?... posé dans le ciel? ou dans un berceau?... Où est-il?...
    Ah!... Tu peux être à la fois là-bas et ici!... Ah! oui!...

    Ecoute, on dit que cela ne va pas avoir lieu; parce qu'on ne veut pas me croire... Eh! pourquoi en est-il ainsi?
    Ah! écoute, écoute, que dois-je dire aux gens, à ceux qui ne croient pas?... qui parlent et se demandent si nous devons croire...
    D'ailleurs, comme nous, nous le savons déjà... que...
    Combien de temps le Miracle mettra-t-il à venir quand les gens le sauront?... une semaine suffira?... Oh! Est-ce que je peux dire cela?... et non... ah!...

    Ta voix, à toi aussi, ils te la prennent... Non le magnétophone n'était pas ici chez moi, il n'y était pas, ah! non! il n'était pas chez moi... il n'était pas à cet homme, il était à celui qui s'appelle...
    ( Il s'agit ici du magnétophone appartenant au docteur Gasca).
    Il n'a pas d'ailes n'est-ce pas? fais voir...

    Quand entrerai-je au couvent parce qu'on veut bien m'admettre dès maintenant, mais ma maman à moi ne me laisse pas encore aller... Ecoute ce que disent certaines gens, qu'on ne va pas vouloir de moi là-bas... mais si, n'est-ce pas? Si?...
    Tu me dis que si... mais que ne s'était pas encore... Et le Bébé ne dit rien ... [Quelle est la volonté de Jésus au sujet de la vocation définitive de Conchita?]

      Comment Pappelles-tu, toi, Jésus... A l'Enfant, quel nom lui donnes-tu, aussi?
  Sais-tu comment les gens l'appellent ici le Bébé?
    — l'Enfant Jésus.

    Et Toi? Toi, on t'appelle la Vierge, la Mère de Dieu. On te donne beaucoup de noms.
    Les gens, quand Te verront-ils? On ne sait quand?...

<>    A un moment, quand nous avons été à l'église aujourd'hui pour prier, après la prière, ce Français qui était chez moi se mit à crier: « Marie, notre Mère »; et Toi, tu ne lui as pas répondu...

    Tu ris? Bénie, oui, tu m'aimes, tu m'aimes...
    Ecoute, tout le monde t'aime très fort...
    Ah! On T'appelle aussi. Ecoute, écoute, les gens me disent...

    Avez-vous de la neige quelquefois là-bas au ciel?... Du froid comme le nôtre? Comme quand il neige ou quelque chose comme cela? Parce que la neige tombe de là-haut... Ah ! pourquoi fait-il froid alors ici... Eh! il ne fait pas froid là-haut?...

    Ecoute, tous les gens qui sont venus aujourd'hui venaient voir si tu ferais aujourd'hui le Miracle, et moi, je crois que...
    Ils auraient dû te souhaiter ta fête, tous, n'est-ce pas?
    Il faut que tu saches qu'ils étaient tous serrés les uns contre les autres pour t'entendre... ils sont là depuis longtemps.

    Eh bien, écoute: cela m'est égal qu'ils entendent ce que je dis, parce qu'ils t'entendent toi aussi... De même qu'ils m'entendent moi, ils t'entendent toi aussi... ainsi que... ainsi que... parce que tu parles haut...
    D'ailleurs écoute, écoute! Sais-tu pourquoi ils ne peuvent pas entendre? parce que, écoute, quand j'ai commencé à voir la Vierge, quand j'ai commencé à te voir, ils n'étaient pas là (au début de l'extase), et ils sont tous sortis de là-bas, hors de la cuisine..., et, bien qu'ils aient là-bas le magnétophone de la table, personne ne l'a emporté... Eh!... D'ailleurs cela m'est égal qu'on m'entende...

    Ecoute, ne te souviens-tu pas de l'année passée quand tu me disais: « Bonne fête! »? je n'osais pas te souhaiter la tienne..., mais cette année, si! ah! que si! « Bonne fête! »

<>    Tu t'en vas déjà? Attends encore un tout petit peu plus.
    Oh! attends!...

N.B. - L'intimité de Conchita avec la Sainte Vierge est telle qu'elle la tutoie finalement.